Ces ateliers d’urbanisme proposent aux étudiants de M2 de travailler sur des territoires en mutation, et ce dans un grande variété de contextes internationaux (Angleterre, Italie, Suisse, Liban, Tunisie, Maroc, etc.).

En une semaine intensive de visites, débats, cours et ateliers, les étudiants analysent un site complexe, en dégagent les opportunités et les contraintes, les enjeux et les stratégies à conduire puis formulent des scénarii de projet. En résumé les ateliers internationaux permettent de développer une capacité à articuler différentes échelles d'analyse et de composition du projet urbain, une maîtrise de la relation plan-projet dans des contextes différenciés, une maîtrise des outils et règlements de l'urbanisme dans une perspective comparatiste internationale.

Organisation de la formation


Ce dispositif de formation intensive se réalise en français ou en anglais. Il développe le regard critique des étudiants et renforce leur capacité d’adaptation ainsi que la réactivité nécessaire à ce type d’exercice. L’atelier se base sur une commande réelle à traiter dans des délais très courts (5 à 10 jours) suivant le format du Short Fat Module :
  • Visites in situ (un site et plusieurs thèmes)
  • Rencontres avec les acteurs locaux (techniciens, élus, acteurs économiques, représentants de la société civile, etc.)
  • Workshops de projet (groupes de travail)
  • Séances de présentation intermédiaire
  • Rendus sous forme de rapports et d’exposés oraux


Objectifs de la formation


Cette formation poursuit trois objectifs distincts et complémentaires :

  • Comparer les systèmes de planification: réaliser une lecture comparative des divers outils d’aménagement urbain et de planification territoriale dans des contextes européens différents
  • Traiter la ville contemporaine: partager des savoirs en matière de pratiques aménagistes dans des environnements urbain complexes (friche urbaine, quartier sensible, rénovation en zone suburbaine) ; élaborer des diagnostics urbains contextualisés et concevoir des projets de manière collaborative
  • Opérer des transferts interdisciplinaires : aborder, dans un groupe restreint international, les thèmes de la communication; de la prise de décision, du conflit et du consensus ; de l’argumentation et de la créativité
De même, chaque atelier doit amener les étudiants à parcourir un certain nombre d’étapes :

  • Cadres règlementaires et nouveaux outils : recherche documentaire et étude des nouveaux outils et cadres règlementaires de l'urbanisme et l'aménagement du territoire dans des contextes internationaux différenciés
  • Commande, cahier des charges : étude d'un cahier des charges simulant une commande réelle d'un projet de design urbain
  • Diagnostics des sites : analyse et diagnostic territorial des trois sites sélectionnés
  • Identification des acteurs : rencontre in situ avec les acteurs concernés par les projets et identification de leurs besoins, de leurs intéressements, de leurs modes d'organisation
  • Stratégie territoriale : élaboration de principes stratégiques communs (travail en groupe)
  • Masterplanning : élaboration de masterplans énonçant des principes majeurs d'organisation morphologique et fonctionnelle de l'espace
  • Représentation : représentation graphique dans le respect des règles du dessin des plans d'urbanisme et élaboration des éléments cartographiques des différentes phases de projet
  • Communication des résultats : élaboration des délivrables du projet sous forme de planches et de fichiers électroniques accessibles au public.